Chaque son du langage exprime une réalité vivante, qui a ses qualités propres, un mouvement, des couleurs : un son peut couler, casser, heurter, siffler, vibrer, être sombre, clair, léger, lourd, ouvrir un espace ou le fermer, être enveloppant ou rayonnant… Les sons placent également l’homme dans un rapport au monde, ils expriment sa vie du sentiment ou la vie du monde.

L’eurythmie cherche à exprimer le ressenti, la vie, la réalité de chacun de ces sons du langage par des mouvements du corps entier.

La vie intérieure, l’écoute, le ressenti du son, s’écoulent dans les gestes des membres et les emplissent:

L’intérieur et l’extérieur cherchent à s’accorder et la quête même de cet accord est source de guérison.

Le son rendu visible, le son pleinement vécu et exprimé par l’être tout entier, devient agissant, et en retour peut transformer, influencer et guérir . Ainsi par exemple le ressenti profond du son I et son geste eurythmique nous conduit à voir son lien à la verticalité de l’homme, à l’expression de sa personnalité. La répétition de ce geste du I en eurythmie thérapeutique aura une influence positive sur cette verticalité et le sentiment de soi.

Chaque son, devenu geste eurythmique, agit sur le psychisme et jusque dans la vie des organes et des processus physiologiques.

L’eurythmie thérapeutique se pratique en séances individuelles et sur prescription médicale.

Elle trouve ses applications dans tous les domaines de la médecine : générale, pédiatrique, dentaire, psychiatrique, ophtalmologique. Elle peut-être une aide véritable dans les moments de crise biographique.

figure-steiner-2